Selon l’enquête de conjoncture de la BPI, la situation de trésorerie des TPE et PME se serait nettement améliorée. D’ailleurs 16% des entrepreneurs interrogés la jugent aisée et 73% d’entre eux ont un accès facile au crédit pour financer leur exploitation courante. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, si 16% jugent leur situation de trésorerie aisée, cela veut dire que celle-ci n’est pas aisée pour  84% des personnes interrogées ! Malgré les chiffres encourageants avancés par la BPI, de nombreuses TPE meurent en raison d’une gestion de trésorerie inadaptée. Alors, si vous êtes entrepreneur et que vous n’avez aucune envie de faire partie de ce cortège funèbre, une seule solution : surveiller votre trésorerie ! 

 

Mais au fait, qu’est ce que la trésorerie ?

La trésorerie, c’est l’ensemble des sommes d’argent en caisse et ou en banque disponibles. En tant qu’entrepreneur, vous allez vouloir vous assurer d’avoir suffisamment d’argent disponible pour faire face à vos échéances, régler vos charges. Et si votre trésorerie le permet, pour investir et vous développer.

Pourquoi la trésorerie est-elle cruciale pour l’entrepreneur ?

Rien qu’en lisant la définition, vous avez compris qu’une trésorerie saine, c’est une garantie de sérénité (ouf la cessation de paiements s’éloigne) et l’assurance de pouvoir investir pour se développer. Votre excédent de trésorerie peut en effet  être placé et servir à financer votre développement ultérieur

En fait, ce qui est crucial pour l’entrepreneur, c’est le suivi de trésorerie. Celui-ci doit être quotidien. Avoir une vision statique de sa trésorerie à l’instant T est bien sûr intéressant, mais l’anticipation, via des prévisions de trésorerie, l’est encore plus. Avec une vue de trésorerie à l’instant T, l’entrepreneur évalue sa situation et peut prendre les mesures qui s’imposent. La courbe de trésorerie est alors un véritable outil d’aide à la décision. Mais autant ne pas prendre de mesures à la dernière minute, quand on se trouve au pied du mur ! Il est préférable de consulter régulièrement ses soldes de trésorerie ET de visualiser ses flux de trésorerie, le prévisionnel de trésorerie. En anticipant et en prévenant votre banquier au lieu de le mettre devant le fait accompli vous pouvez négocier en amont un éventuel soutien, plutôt que de le faire quand vous êtes pris à la gorge. Vous êtes à même de négocier des financements aux meilleurs coûts

Deux points méritent d’être surveillés de plus près par le dirigeant de petite entreprise : le règlement des factures fournisseurs et les encaissements. Vous surveillez d’un côté sur vos décaissements et vos propres délais de paiement, et de l’autre, sur les créances clients en veillant à ne pas avoir trop d’argent qui dort dehors et à vous faire payer dans un délais raisonnable. Quand vous êtes au clair sur ces deux points, vous pouvez mettre en place des actions correctives. 

Que doit surveiller le dirigeant de TPE en matière de trésorerie ?

Vouloir surveiller sa trésorerie au quotidien, c’est bien joli, mais quand on est entrepreneur, on n’a pas le temps. Alors comment faire ? Tout simplement en utilisant un des logiciels de gestion de trésorerie qui gère les flux pour vous de manière automatique et en temps réel. 

 

Tableau de bord GererMaBoiteTableau de bord GererMaBoite

 

Ce type de logiciel vous propose le plus souvent un tableau de bord et des statistiques qui permettent de visualiser la situation de trésorerie de l’entreprise. Les graphiques sont construits grâce à l’intégration quotidienne et automatique des extraits bancaires, la prise en compte des échéances clients ou fournisseurs, le positionnement des prévisions de trésorerie régulières et planifiées, comme les salaires, les charges sociales, les décaissements et recettes d’abonnements (assurances, leasing, emprunt…)

 

En résumé

Anticipez, anticipez, anticipez. Visualisez, visualisez, visualisez. Votre entreprise ne s’en portera que mieux et vous aborderez ainsi la trésorerie de manière sereine

 

Photo by Frank Busch on Unsplash